Le SFOC, Stade Français Olympique Courbevoie, est la section natation du Stade Français. Il a été créé en 1973 à l'initiative de deux personnes, qui ont su unir le Stade Français (un des plus anciens clubs omnisports de la capitale qui a vu le jour en 1883) et la ville de Courbevoie, pour la pratique de la natation. Ce rapprochement a pu se faire grâce à la passion pour notre sport de deux hommes : Alex Ferenczy et Pierre Marot.

A l’époque, le Stade Français était l’un des meilleurs clubs de France mais nous n’avions pas de piscine. La ville de Courbevoie avait, par contre, de très belles installations toutes neuves et pas d’équipe. Cela a donné le Stade Français Olympique Courbevoie. Alex Ferenczy, (1909 – 1986), a été le moteur, le concepteur et le liant intergénérationnel de ce club. D’abord avec la section natation du Stade Français dont il a pris la direction en 1962, qui devint par la suite le SFOC. En 2013, 40 ans après sa création, c’est grâce à l’empreinte qu’Alex Ferenczy a laissé auprès de ses nageurs que le SFOC a pu perdurer et est à nouveau au premier plan des clubs français. Cet entraîneur talentueux, au palmarès étoffé en natation et en water polo, fit de la section natation du Stade Français l’un des tous premiers clubs français et permit l’épanouissement d’une pléiade de champions. Au-delà de ses compétences unanimement reconnues par ses pairs, Alex Ferenczy avait un don. Une extraordinaire chaleur humaine qu’il accompagnait d’un abord parfois bourru et de propos imagés qui résonnent encore dans nos oreilles. Il savait accompagner chacune de ses ouailles, les grands champions, les moins bons,les anonymes… pour en tirer le meilleur. On dirait en langage marketing d’aujourd’hui qu’il faisait du \gl One to One\gr. Il savait deviner et comprendre les petites déceptions, les chagrins de chacun. Il savait aussi écouter et redonner confiance en faisant la part des choses, notamment en ne privilégiant jamais le sport au détriment des études. Il savait aussi être rude et fixer les objectifs. Il considérait son métier comme un sacerdoce et était payé en retour par un attachement indéfectible de ses nageurs. Il a grandement honoré son métier et armé pour la vie des générations de nageurs qui se souviennent de lui avec émotion. Aujourd’hui la relève est assurée, les valeurs se perpétuent et nous sommes fiers de nos équipes et de leur état d’esprit. Tous ont œuvré à ce renouveau et nous adressons un satisfecit particulier au pool d’entraîneurs et de leur responsable qui contribuent chaque jour à ce succès.

Après 40 ans, son palmarès est élogieux:

114 titres de Champion de France,
8 titres de Champion de France interclubs,
33 records de France,
4 records d’Europe,
1 record du Monde,
206 internationaux,
12 sélectionnés olympiques.